Le déballage et les accessoires

HDPlex H1.S. Voilà le petit nom de ce châssis fanless (boîtier-radiateur). Avant de commencer, il faut préciser un point, les différentes versions existantes. Elles sont au nombre de 3 : 

- H1.S première version, plus disponible.

- H1.S deuxième version (2016)

- H1.SODD : Avec emplacement pour lecteur optique et carte mère thin mini-itx seulement.

 

Dans cette review, c'est la première version du H1.S que nous allons découvrir. Version qui n'est plus en vente et qui a été remplacé par la deuxième version sortie au mois de juillet 2016. Quelques changements mineurs ont été effectué sur la deuxième version que nous détaillerons au fur et à mesure.

Si vous venez à acheter ce boitier par la suite, vous pourrez donc voir certaines pièces qui ne correspondent pas à nos photos. Un seul conseil : suivre le mode d'emploi fourni par HDPLEX qui est très détaillé.

 

Un autre point à préciser : le boitier avait déjà été utilisé avant les photos, vous pourrez donc voir de la pâte thermique sur les éléments.

 

On démarre donc cette review par l'habituel déballage avec les 3 photos ci-dessous du carton et du mode d'emploi rempli d'images, très pratique pour ceux ne parlant pas anglais.

 

 

Sous le mode d'emploi, on trouve plusieurs cartons bien calés entre eux avec à l'intérieur les différentes parties du boîtier. C'est l'une des grandes différences par rapport aux autres boîtiers-radiateur comme les akasa ou streacom, les HDPLEX arrivent en pièce et il faut les monter soi-même. Cela peut paraître difficile mais non, inutile d'être ingénieur, le seul point négatif, c'est le temps nécessaire (prévoir au moins deux heures). 

 

Un point positif ici, les différentes parties sont très très bien emballées et protégées, ce qui n'est pas forcement le cas du streacom où les éléments (surtout les caloducs) étaient les uns sur les autres.

 

En détails, sur la deuxième photo ci-dessus : les 6 caloducs, un tube de pâte thermique, 3 petites plaques (pour maintenir les caloducs contre le boîtier) et les 2 éléments formant la base pour faire contact entre le cpu et les caloducs.

Sur la troisième photo, on aperçoit tous les accessoires fournis qui sont dans un petit sac. Dans le désordre : câbles sata, adaptateur usb, visseries, collier rilsan, support HDD, bouton power et led.

 

Il ne manque plus que les parties du boîtier que nous allons voir à la page suivante.